Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du novembre, 2012

L'étincelle qui embrasa le monde

Rêves d'hiver au petit matin Les printemps arabes vus par 50 écrivains et dessinateurs Textes inédits et dessins receuillis par Bernard Magnier Editions Elyzad 2012 Tunis, Tunisie www.elyzad.com L’étincelle qui embrasa le monde
Malika Madi

« Ce jour-là, les agents municipaux lui avaient confisqué son outil de travail et l'un d'eux l'avait giflé. Il s'est alors rendu à la municipalité, puis au gouvernorat pour se plaindre, mais ici, à Sidi Bouzid, il n'y a personne pour nous écouter… »1
Mon frère était un homme simple, un homme de la terre que la terre a avalé l’année de ses vingt-six ans. Besbouss, c’est ma mère qui lui a offert ce surnom, s’était levé le matin, avait passé un peu d’eau fraiche sur son visage puis s’était longuement regardé dans le miroir. Une journée comme les autres, une journée de galère où gagner de quoi survivre est une gageure. Son rêve ? S'offrir une camionnette pour ne plus avoir à pousser cette charrette qu’il tentait d’achalander de f…

Espace Magh le samedi 15 décembre à 15 h : Malika Madi Festival Femmes et Migrations

Agenda


LITTERATURE Samedi 15 décembre 2012 Rencontre avec Malika Madi Festival Femmes et Migrations 15 h  Entrée libre Malika Madi représente un fabuleux mélange entre deux cultures : belge et berbère. Son premier roman Nuit d’encre pour Farah a fait sensation. Il lui a valu le Prix de la Première OEuvre décerné par la Communauté française de Belgique et a été nominé pour le Prix des Lycéens en 2003. Auteure de quatre romans et d’un essai, elle se lance aujourd’hui dans l’écriture théâtrale et adapte pour le cinéma son roman Les silences de Médéa. Dans les écoles, Malika Madi anime régulièrement des ateliers d’écriture.

DATESLU10décembre201218.30

réservez ESPACE MAGH - Rue du Poinçon 17 - 1000 Bruxelles - Tel. +32 (0)2 274 05 10 - Fax +32 (0)2 274 05 20 - info@espacemagh.be